La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

A lire, à voir, à écouter 2015

La grande fabique de mots / Agnès de Lestrade (application tablette)

Par Nathalie Adam, Novembre-décembre 2015

 

Voir l'image en grand

Ça y est, les tablettes font leur entrée à la Médiathèque d'Eybens et, avec elles, un florilège d'applications à destination du jeune public, soigneusement sélectionnées pour leurs qualité esthétique et/ou l'originalité des animations proposées !

 

La Grande fabrique des mots d'Agnès de Lestrade et Valeria Docampo, par Mixtvision Digital GmbH est un bel exemple de « livre augmenté ».

Réalisé d'après l'album éponyme (maintes fois primé), voici l'histoire d'un pays où il faut acheter les mots et les avaler pour pouvoir les prononcer. Alors les plus pauvres attendent les soldes ou ne récupèrent que des mots inutiles ou usés... Dans ces conditions, comment Philéas va-t-il s’y prendre pour dire à Cybelle tout ce qu’il a sur le cœur ?

La lecture de l'histoire (sonore ou non) est enrichie à chaque page de multiples interactions pour « jouer avec les mots » au sens propre comme au figuré...

En bonus, un film d'animation accompagne cette application qui met décidément tous les sens en éveil !

Serge Tisseron / Apprivoiser les écrans et grandir

Par Vincent Delhomme, Novembre-décembre 2015

 

Voir l'image en grand

 

3- 6- 9-12 : Apprivoiser les écrans et grandir / Serge Tisseron. Erès, 2013

 

La règle "3-6-9-12" du psychiatre Serge Tisseron propose un cadre pédagogique (et non pas dogmatique et culpabilisateur) énonçant clairement des comportements adaptés à chaque étape du développement de l'enfant dans l'univers foisonnant des écrans et du Web.

Pour faire simple : La TV, pas avant 3 ans ; la console personnelle, pas avant 6 ans ; Internet après 9 ans ; les réseaux sociaux après 12 ans.

Face aux propositions de groupes industriels hégémoniques et aux exigences grandissantes de leurs enfants, les parents ne savent parfois plus sur quel pied danser. Cet ouvrage se veut une façon de répondre à leurs questions les plus urgentes, de donner des clés de compréhension, sans diaboliser ni idéaliser les écrans et Internet, mais en permettant d'accompagner aux mieux les jeunes dans leurs découvertes numériques.

Et c'est également ce que souhaite proposer la médiathèque dans le cadre du « Mois du numérique » (17 novembre-19 décembre, programme complet : http://mediatheque.eybens.fr), plus particulièrement lors de la conférence « Les jeunes et les écrans » du 24 novembre à 20h à l'Odyssée.

La robe rouge de Nonna / Michel Picquemal

Par Audrey Briois, septembre-octobre 2015

 

Voir l'image en grand

La robe rouge de Nonna, de Michel Picquemal et Justine Brax - Albin Michel, 2013

 

 Una mattina, mi son'svegliato

O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao

Dans la chaleur réconfortante d'une cuisine, une petite fille s'étonne auprès de sa grand-mère, Nonna, que cette dernière fredonne inlassablement les mêmes chansons. Nonna replonge alors dans son enfance.

Inspiré d'une histoire vraie, La robe rouge de Nonna retrace non seulement le destin d'une famille d’immigrés italiens mais également la montée du fascisme en Europe dans la première moitié du XXème siècle. Au sortir de la Première Guerre Mondiale, l'Italie est en proie à une crise économique, et sujette à d'importantes luttes sociales. Avec l'arrivée au pouvoir de Mussolini en 1922, le père de Nonna, ouvrier communiste, sa femme et sa fille deviennent la cible des Chemises noires, force paramilitaire d’extrême droite. Mais alors, comment lutter contre la terreur ?

Voici un très bel album, dont les superbes illustrations à dominance de rouge, renforcent la beauté du texte.

La fille du train / Paula Hawkins

Par Céline Dutel, septembre-octobre 2015

 

Voir l'image en grand

La Fille du train, de Paula Hawkins, - Sonatine Editions, 2015

 

Décidément les éditions Sonatine dénichent de vraies pépites. Si vous êtes amateurs de polars précipitez-vous sur les romans de Jaques Expert, Roger Jon Ellory ou encore Paul Cleave. Le dernier en date est La Fille du train de Paula Hawkins.

Chaque jour Rachel prend le même train de la banlieue londonienne et passe devant la maison d'un jeune couple qu'elle idéalise à travers leurs fenêtres et leur jardin. Pour elle, ils sont devenus des amis fictifs mais fidèles. Alors quand la disparition de Jess, de son vrai nom Megan Hipwell, fait la une des journaux elle ne peut s'empêcher de se mêler de l'enquête. Mais deux éléments essentiels ne sont pas encore dévoilés : Rachel est alcoolique et la maison de ses "amis" est identique à la sienne où elle habitait avant que son mari la quitte pour une autre femme et y installe cette dernière. Rachel les harcèle car elle ne peut accepter cette séparation. Comment la police pourrait donc prendre au sérieux le témoignage d'une telle femme ? Et pourtant, malgré les trous de mémoire dus à l'alcool, Rachel en sait beaucoup. Voici un roman qui croise les voix des héroïnes : paranoïaques et dépressives. Mais aussi manipulées ? Et les hommes dans tout ça ? Sans conteste un bijou déjà unanimement apprécié par de nombreuses critiques et c'est amplement justifié.


L'Enfance extraordinaire de Nicholas Benedict / Trenton lee Stewart

Par Marie-Cécile, Juillet-août 2015

 

Voir l'image en grand

L’enfance extraordinaire de Nicholas Benedict écrit par Trenton Lee Stewart.- Bayard, 2014

Dans la brume et la suie, le train qui transporte Nicholas entre en gare de Pebbelton. Le jeune orphelin solitaire est attendu à la pension Rothschild. Il est un peu inquiet. Petit blond maigrichon de 9 ans, affublé d’un nez disgracieux, il est atteint d’une maladie rare qui provoque des endormissements subits. Habitué à combattre seul la méchanceté (ici le clan des Scorpions), il est heureusement doté d’une intelligence hors norme. Il va déjouer les pièges, mener une enquête à rebondissements, neutraliser « les méchants » mais il va surtout se faire des amis et entrevoir ce que pourrait être sa vie. Ce roman, préquelle de la trilogie « Le Mystérieux cercle Benedict »,  nous plonge dans une atmosphère tout à la fois magique, inquiétante et mystérieuse. Il se lit d’un trait et plaira aux amoureux de littérature d’aventure à partir de 11 ans. Et si l’envie vous prend de connaître la suite, la trilogie vous attend à la médiathèque.

Collection Facile et bio / éditions terre Vivante

Par Céline, Juillet-août 2015


Voir l'image en grand

Collection Facile & bio, édition Terre vivante

 

Voici une collection de livres qui œuvre à son échelle à la protection de l'environnement.

A ce jour au nombre de six dans les rayons de la médiathèque, ces ouvrages se remarquent facilement par leur format carré, la petite feuille verte dessinée sur la couverture, et surtout par le papier issu de pâte vierge produite écologiquement à partir de forêts gérées durablement à proximité de la papeterie. Terre vivante n'est pas qu'un éditeur, c'est aussi un lieu situé à Mens, dans le Vercors, qui applique les techniques proposées dans ses livres dans des jardins biologiques où les jardiniers qui y travaillent vous feront découvrir leurs secrets le temps d'une visite ou d'un stage.

Initiez-vous donc à l'art des cultures en pots, de l'aménagement d'une mare naturelle, du compost ou encore... des recettes au chocolat !

A noter que la médiathèque possède bien d'autres livres des éditions Terre vivante ainsi qu'un abonnement à sa revue Les 4

saisons du jardin bio.

Grimm contes choisis / Jacob et Wilhelm Grimm

Par Nathalie, mai-juin 2015

 

Voir l'image en grand

> Grimm : contes choisis/ de Jacob et Wilhelm Grimm ; illustrés par Yann Legendre. Textuel, 2014

> Contes de Grimm/ Philip Pullman ; images de Shaun Tan. Gallimard, 2014

 

Les hasards de l'édition font que paraissent simultanément deux recueils de contes de Grimm.

Chacun mêle à la fois grands classiques et petites perles méconnues.

Le travail de Yann Legendre (invité au dernier Mois du graphisme d’Échirolles) illustre merveilleusement l'onirisme des vingt récits présentés, réenchantés avec beaucoup d'inventivité et d'originalité. Graphisme, couleurs, mise en page, relief de la couverture, inscriptions sur la tranche... rien n'est laissé au hasard et font de ce recueil « un objet précieux » qu'on se plaît à admirer avant même d'y plonger.

Philip Pullman, quant à lui, a opté pour un travail de réécriture afin de « faire passer par sa propre langue » les cinquante contes choisis. De plus, il restitue la source exacte de chaque conte, donne les références d'histoires semblables et délivre des éléments d'analyse fort pertinents.

Pour illustrer ce livre, Shaun Tan a réalisé de petites figurines inspirées de sculptures inuits et précolombiennes aux formes épurées ; elles ajoutent à chaque conte une aura de mystère...

 

Auschwitz et après / Charlotte Delbo

Par Marie, mai-juin 2015

 

Voir l'image en grandAuschwitz et après, Charlotte Delbo,  Minuit, 1970


En cette année anniversaire de la libération des camps, je vous propose de découvrir la trilogie de Charlotte Delbo Auschwitz et après. C'est le récit le plus fort que j'ai pu lire sur la déportation et une œuvre littéraire magnifique. L'auteur, militante communiste et résistante, a été déportée à Auschwitz en janvier 1943 avec 229 autres prisonnières politiques. Elle est une des 49 rescapées.
Le premier tome Aucun de nous ne reviendra, dépeint des scènes quotidiennes du camp : l'appel, la soupe, le travail, les jeux des enfants du commandant ...
Une connaissance inutile est plus personnel. Charlotte dit ses émotions, ses adieux à son mari, sa soif terrible durant des semaines, le transfert vers Ravensbrück à travers l'Allemagne détruite ...
Enfin, Mesure de nos jours raconte l'impossibilité pour les rescapées de reprendre place au milieu des vivants, la communication faussée, le poids des disparus.
Bien plus qu'un témoignage sur la déportation, cette œuvre a valeur universelle : elle dit l'intime de notre condition humaine, elle parle de chacun de nous.

Les vieux fourneaux / Lupano

Par Vincent, mars-avril 2015


Voir l'image en grand

Les vieux fourneaux (2 tomes parus), Lupano et Cauuet, Dargaud, 2014


En ces temps troublés à l’haleine parfois douteuse, j’aurais pu vous parler d’un livre invitant à un dialogue ouvert sur la différence, dépassant l’incompréhension pour se découvrir une humanité commune (Au péril des idées, Edgar Morin et Tarik Ramadan, Presses du Châtelet, 2014) ; ou encore d’un ouvrage plein d’espoir réunissant dix intelligences de notre époque pour tenter de réinventer un avenir commun (Nos voies d’espérance : entretiens avec 10 grands témoins, Les Liens qui Libèrent, 2014).

Et puis, finalement, j’ai eu envie de sourire en compagnie d’une bande de papys bien pêchus, anarcho-romantico-syndicalistes dont les péripéties sont brillamment mises en scène par deux auteurs à suivre (de très près). Les Vieux Fourneaux est une BD qui fait du bien, émouvante, joyeuse et, osons même, intergénérationnelle ! Et, si vous n’êtes pas encore convaincus, elle vient de remporter le Prix du Public au festival d’Angoulême.

Gérard le bousier / Fred Paronuzzi

Par Audrey, mars-avril 2015

 

Voir l'image en grand

Gérard le bousier, Fred Paronuzzi et Andrée Prigent, Kaléidoscope, 2014


Occupé à faire son travail de bousier, Gérard tombe un beau jour sur un œuf, rond et blanc, qui semble abandonné. Charitable, il abandonne alors ses crottes pour partir à la recherche de ses parents. Démarre alors une longue quête au cours de laquelle il rencontre divers animaux, mais aucun ne reconnaît l’œuf comme le sien. Au bout de son périple, c'est avec stupeur que Gérard découvre les géniteurs et le traitement qu’ils réservent à leurs progénitures…

Dans cet album, la déambulation de notre gentil bousier permet à l’enfant de découvrir les œufs de chaque animal. Le texte laisse une large place aux dialogues entre les animaux, permettant à l’enfant d’enrichir son vocabulaire. Sur chaque double page une petite vignette illustrée s’insère dans le texte et fait face à une pleine page représentant la nature et les animaux, tout en aplats joliment travaillés. La fin, drôle et inattendue, ravira petits et grands.

A partir de 4 ans.

Jussi Adler Olsen / Les enquêtes du département V

Par Céline, Janvier-Février 2015


Voir l'image en grand

Les enquêtes du département V, écrit par Jussi Adler-Olsen, éditions Albin Michel


Aux amateurs de polars nordiques qui ont déjà dévoré tous les Henning Mankell, les Camilla Läckberg et la série Millenium de Stieg Larsson, voici une nouvelle équipe d'enquêteurs danois atypiques qui devrait aisément aiguiser leurs appétits.

Le département V est dirigé par l'inspecteur Carl Morck. Au long de ses quatre investigations déjà publiées on va lui adjoindre deux assistants qui, sans être des policiers, montrent des talents d'enquêteurs insoupçonnés. Ensemble ils démêlent des anciennes affaires non résolues dans les sous-sols du commissariat transformés en bureaux où l'administration les a bien intentionnellement placardisés. L'intérêt tient ici autant dans l'intrigue que dans la vie privée et le caractère étrange des personnages déjà bien campés dans leur première enquête, Miséricorde. Les instincts les plus sombres des criminels y mettent à mal ce duo (qui deviendra vite un trio) de limiers si mal assortis et paradoxalement si complémentaires qu'on retrouvera aussi dans Profanation, Délivrance et Dossier 64. Jubilatoire !

Six feet under / Sur écoute / Breaking bad

Par Fabrice, Janvier-Février 2015

 

Voir l'image en grand

Six Feet Under, par Alan Ball, 5 saisons ; Sur écoute/The Wire, par David Simon, 5 saisons ; Breaking Bad, par Vince Gilligan, 6 saisons.


En cette deuxième décennie du troisième millénaire, quel champ culturel alimente les passions, les conversations entre amis, les salons, les soirées, la presse, les blogs ? Cinéma, littérature, musique ?... Non, bien sûr. Ce sont des séries télé que l’on discute. On les déguste au compte-goutte, par épisode, ou en dose massive, par saison – voire en intégrale. Une médiathèque ne peut évidemment pas passer à côté d’un pareil phénomène, et c’est pourquoi en 2015 celle d’Eybens propose à son public un choix de quelques séries en DVD. En guise de galop d’essai, trois sont déjà disponibles dans nos bacs, trois classiques américains qui ont placé la barre très haut dans les années 2000 : un mélo qui ne ressemble à aucun mélo, Six Feet Under… Une série policière qui a révolutionné les séries policières (et qui est, dit-on la série favorite de Barack Obama), Sur écoute/The Wire… et enfin un thriller d’une ambition narrative et d'une noirceur telles que bien des thrillers désormais risquent de faire bâiller : Breaking Bad.

Musique en ligne

Découvrez nos playlists musicales, nouveautés et coups de coeur en ligne sur notre compte SoundCloud ou à la médiathèque sur une borne tactile à votre disposition dans l'espace musique.

 

Partager sur : Facebook Twitter

Médiathèque-eybens.fr

Médiathèque municipale
Espace culturel Odyssée :

89 avenue Jean Jaurès, 38320 Eybens
Tél. 04 76 62 67 45  -  Contact

Horaires d’ouverture de la médiathèque :
cliquez ici