La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

Coups de coeur Livres 2013

Oh, boy ! / Marie-Aude Murail

Roman jeunesse

 

Voir l'image en grand

Oh, boy !, Marie-Aude Murail, édition l’école des loisirs, 2000

 

Ils sont trois frères et sœurs, orphelins depuis quelques heures, et ont juré qu’on ne les séparerait jamais. Il y a Siméon, 14 ans, le surdoué, Morgane, 8 ans, l’élève modèle et réservée, et Venise, 5 ans, la petite fille que tout le monde rêve d’avoir.

Après la mort tragique de leur mère, les enfants Morlevent se résignent à passer le reste de leur enfance dans un foyer ; mais le sort semble en avoir décidé autrement, puisque, contre toute attente, resurgissent de l’anonymat une obscure parente lointaine, l’ophtalmologue  ambitieuse  Josiane Morlevent, et un demi-frère un peu maladroit, l’homosexuel et quelque peu enfantin Barthélémy. Tandis que Josiane semble n’avoir d’yeux que pour l’adorable petite Venise, Barthélémy, en grand irresponsable, fait de son mieux pour accueillir les enfants chez lui... Mais une série de mésaventures ébranleront les certitudes de la fratrie recomposé, et on suivra avec délice au fil des pages la destinée de ces héros pas comme les autres, teintée de rebondissements.

Marie- Aude Murail signe un récit touchant et bourré d’humour, en mettant en scène une galerie de personnages tous plus attachants et touchants les uns que les autres.

 

Rachel, stagiaire de 3ème

 

Mélusine / Clarke

Bande dessinée

Voir l'image en grand Mélusine, L’Apprentie Sorcière, écrit par Clarke et illustré par Gilson, éditions Dupuis, 2007

 

 Mélusine, une jeune sorcière, va recevoir la visite de sa grande sœur  lui annonçant la garde de sa fille Malicella. Malicella plutôt capricieuse et qui n’a pas envie d’être ici, va tout faire pour rentrer chez elle. Mélusine ne sachant plus quoi faire de sa nièce, va demander de l’aide à sa famille et confier l’adolescente à une cousine. A son retour, rien n'a changé, la jeune fille ne lui obéit toujours pas. Trouvant Malicella insupportable, Mélusine va décider de lui apprendre la magie. La jeune fille sera-t-elle une bonne apprentie? En fin de compte, aura-t-elle apprécié son séjour chez sa tante ? En tout cas, elle lui en aura fait voir de toutes les couleurs !

 

Elisa,stagiaire de 3ème

Seuls / Fabien Velhman

Bande dessinée

Seuls, écrit par Fabien Velhman, illustré par Bruno Gazzotti,ed. Aire Libre, 2006

 

Voir l'image en grand Un matin comme les autres pour Yvan, 9 ans, Camille, 8 ans, Leila, 12 ans, Dodji, 10 ans et Terry, 5 ans... à une exception près : hier était un jour normal pour eux, mais ce matin, ils se retrouvent seuls sur Terre.

Dans un premier temps, ils décident de ne pas se séparer les uns des autres et de trouver un abri en attendant de comprendre ce qu’il s’est vraiment passé. Yvan, la tête du groupe, émet plusieurs hypothèses dont aucune n’est cohérente sauf peut être le fait que tout les adultes ont disparu.

Pendant leur recherche d’autres enfants en ville, ils font la rencontre de rhinocéros et d’un tigre blanc, ils décident donc de trouver un abri plus sûr. Ils réussissent finalement à trouver un enfant tout comme eux mais celui-ci avait pour intention de les tuer. Ils finissent par mettre la main sur cet enfant et le ligotent en attendant que Dodji, le “papa” du groupe, décide de le relâcher car il ne voulait pas ressembler à son beau père qui le battait et l’enfermait dans des pièces pendant des heures entières.

Cette bande dessinée nous laissera dans le questionnement jusqu’au dernier tome ce qui nous pousse a continuer la lecture des tomes pour découvrir avec nos cinq protagonistes, les autres enfants qu’ils retrouveront et nous demander s'ils retrouveront aussi des adultes ?

 

Ismaël, stagiaire de 3ème

Celle que je ne suis pas / Vanyda

Manga

 

Celle que je ne suis pas, Vanyda, Dargaud éditions, 2008

 

 

Voir l'image en grand

Valentine est une jeune fille de 14 ans. Collégienne rêveuse, amoureuse mais aussi discrète et réservée au sein de sa bande de copines, elle devra faire face à une année de troisième mouvementée, alternant les joies du quotidien, les chagrins d'amour, les premières virées ou les disputes qui l'opposeront à sa mère, à ses amies. Entre Emilie, la meneuse qui dit ce qu'elle pense sans se soucier des conséquences, Yamina, la fan de mangas, Julie, toujours prête à se lancer dans de nouvelles expériences, Mathys, son vieil ami d'enfance et Félix, le garçon dont elle est secrètement amoureuse, Valentine apprendra à ses dépends que l'amour comme l'amitié ne sont pas toujours simples à gérer et cherchera à s'affirmer, à cerner sa personnalité.

Ce premier tome d'une remarquable trilogie de mangas est plein d'humour, de tendresse et d'émotions. Il soulève une multitude de questions relatives à l'adolescence et aux premières découvertes avec légèreté, sans cesser d'être palpitant ; car même si on suit l'héroïne dans son quotidien, l'auteur sait nous tenir en haleine et dépeint ses personnages à la perfection, de sorte qu'on s'y attache et qu'on s'y identifie sans mal.

Le graphisme agréable, accrocheur ; même si l'auteur de « Celle que je ne suis pas » est française et même si l'ouvrage se lit dans le sens occidental, à l'instar des bandes dessinées, on retrouve dans le trait de Vanyda l'influence du dessin japonais... Ses héros n'en paraissent que plus touchants.

 

Rachel, stagiaire de 3ème

Donjon de Naheulbeuk / John Lang

Bande dessinée

 

Le donjon de Naheulbeuk, Tome 1 Première saison Partie 1, écrit par John Lang et illustré par Marion Poinsot, éditions Clair de Lune,2005

 

  Voir l'image en grand

Douze aventuriers hors du commun à la recherche de la douzième statuette de Gladeulfeurha vont pénétrer dans le donjon de Naheulbeuk.

Ils nous font partager leur voyage à la recherche de la douzième statuette qui permettra l'accomplissement et nous font découvrir le donjon de Naheulbeuk.

Entre humour et petites frayeurs, leur aventure va être mouvementée surtout en compagnie de douze personnages qui n'ont pas le même caractère et qui ne s'entendent pas tous très bien ensemble.

 

 Elisa,stagiaire de 3ème

Gamaran / Yosuke Nakamaru

 Manga

 

 Gamaran, Yosuke Nakamaru,traduit et adapté en français par Olivier Sart, ed. Kana, 2012

 

Voir l'image en grand

C’est l’histoire du jeune Gama, 15 ans qui est le seul élève de l’école Ogame, école d’art martial japonais. Il vit dans cette école qui se trouve dans l’immense fief d’Unabara (environ la taille de la France). Le suzerain de ce fief organise un tournoi dans lequel chacun de ses trente et un fils devra trouver la supposée meilleure école d’arts martiaux du fief. Chaque école a son propre style de combats (sabres, lances, poings, etc).

Le vingt-huitième fils, Naoyoshi, qui est rejeté par ses frères vient demander à l’école Ogame d’être sous ses ordres pour le tournoi en pensant qu’il étaient plusieurs dans cette école et non pas un seul. Il était donc sur le point de changer d’avis et d’aller à la recherche d’une autre école mais en voyant qu’il n’avait pas d’autre choix et que Gama était plutôt doué il ne revint pas sur sa décision. Gama n’hésita pas à accepter puisqu’il aimait combattre.

Dans ce manga on retrouve la culture japonaise traditionnelle et il nous fait plonger dans un autre monde qui celui du combat où malheureusement la règle est : Tuer ou être tué.

Ismaël, stagiaire de 3ème

 

 

 

Désordre / Penny Hancock

Roman policier

 

Désordre, Penny Hancock, Sonatine éditions, 2013

 

Voir l'image en grand

 

Sonia, la quarantaine, vit le plus souvent seule dans sa grande maison au bord de la Tamise depuis le départ de sa fille à l'université et les multiples déplacements professionnels de son mari.  Elle a ici ses plus beaux souvenirs d'adolescence et ne souhaite pas  céder aux pressions de sa famille pour vendre la maison et s'installer à Genève. Un jour, le neveu d'une de ses amies, Jez, âgé de 15 ans, frappe à sa porte afin de récupérer un disque que son mari, féru de musique, a promis de lui prêter. C'est ici que l'histoire bascule peu à peu dans la folie. Sonia, prise d'une pulsion irréfléchie et irrémédiable, va séquestrer Jez, d'abord de manière insidieuse où même le jeune adolescent n'y verra que du feu, puis de manière plus brutale à coup de somnifères et de poignets attachés. Jez lui rappelle son premier amour, il est encore à l'âge de l'innocence, vierge des vicissitudes de la vie qui abiment le corps. Rien de sexuel là-dedans, juste le besoin de « posséder » une jeunesse perdue. Lorsque la famille de Jez signale sa disparition à la police et dans les médias, tout s'emballe pour Sonia, qui ne sait plus comment cacher Jez aux yeux du reste du monde. Lorsque l'enquête commence, ce n'est pas vers le suspect qu'on imagine que les soupçons de la police se dirigent. La richesse de ce roman tient non seulement dans le suspens jamais relâché mais aussi dans la découverte par le lecteur des tréfonds d'âmes torturées par les regrets et les non-dits.

En même temps, toute la terre et tout le ciel / Ruth Ozeki

Roman adulte

En même temps, toute la terre et tout le ciel /écrit par Ruth Ozeki, Belfond, 2013

(Titre original :  A Tale for the Time Being)

 

  Voir l'image en grand

Ruth  habite sur une île isolée au Canada. Depuis quelque temps, elle connaît une panne d'inspiration dans son travail d'écrivain.

Un jour, se promenant sur la plage, elle découvre un sac en plastique échoué sur le sable de la baie Désolation, un de ces débris apportés par le tsunami de Fukushima. A l'intérieur, une vieille montre, des lunettes jaunies et le journal d'une lycéenne, Nao.
Très vite, Ruth est emportée par le récit de cette jeune fille hors du commun qui raconte ses jeunes années en Californie, le difficile retour au Japon, le harcèlement dont elle est victime au lycée, la déprime de son père, son grand-oncle kamikaze, son arrière grand-mère nonne bouddhiste, sa vie de l'autre côté de l'océan. Par delà la distance et le temps, un lien très fort se tisse entre l'auteure américaine et l'adolescente japonaise.

Le journal de Nao bouleverse la vie de Ruth, et l'entraîne dans des recherches qui vont jusqu'à la faire basculer dans un  univers onirique et la faire douter du réel de son existence.

Foisonnant et audacieux,cheminant entre imaginaire et réalité, « En même temps toute le terre et tout le ciel » est une œuvre à la fois profonde et pleine d'humour, intime et universelle, assortie d'une formidable réflexion sur le temps et l'Histoire.

Un seul regret : le titre français qui ne correspond pas à l'expression anglaise (un conte pour le moment présent)

 

 

 

Laurent Seksik / le cas Eduard Einstein

Roman adulte Voir l'image en grand

Laurent Seksik, Le cas Eduard Einstein, Flammarion, 2013

Dans cette période trouble des années 30, père et fils que de lucidité… et ces femmes en arrière plan : admirables de ténacité...

Dans le roman, tout est réel : Albert Einstein, sa première femme Mileva, mathématicienne serbe, leurs trois enfants : Lieserl, Hans Albert et Eduard, enfermé en 1930 dans l’hôpital psychiatrique Burghölzi à Zurich, qui deviendra jardinier et le restera jusqu’à sa mort en 1965.


Les destins se croisent, et dévoilent un drame de l’intime, raconté à tour de rôle par chacun des personnages, et malgré tout non sans humour. Roman extrêmement bien documenté sur cette période à Berlin, Zurich, Princeton et Vienne.


Quand l’exil nous fait partager l’humanité et la dureté du monde et nous laisse à méditer : "Le bonheur est la plus grande des conquêtes, celle qu'on fait contre le destin qui nous est imposé." Albert Camus - Extrait des Lettres à un ami allemand


cf. aussi l'avis de lycéens dans le cadre du Goncourt des lycéens.


Né en 1962 à Nice, auteurs de 6 romans, Laurent Seksik est, dans son autre vie radiologue : "Dans mon travail d’écriture, ce qui m’intéresse, c’est de confronter l’intime à la grande Histoire. Resituer un destin singulier au sein d’un destin collectif. Je veux raconter des existences extraordinaires à l’aune de leurs faiblesses."

Wakolda / Lucia Puenzo

Roman adulte                                      Voir l'image en grand             

Wakolda, Lucia Puenzo, Stock, 2013

1959. Un homme voyage seul dans une région désertique de Patagonie. Il s'agit de Joseph Mengele, médecin allemand, responsable d'atroces expériences médicales du tristement célèbre camp d'Auschwitz.

Traqué par des agents israéliens, l'homme ressasse inlassablement les souvenirs d'une vie plus glorieuse.Au cours de son voyage, il rencontre une famille argentine, qui devient rapidement l’objet de sa curiosité et de son obsession : comment des parents, appartenant à une race inférieure, ont-ils pu engendrer trois enfants blonds aux yeux bleus, qui incarnent parfaitement le symbole de la pureté aryenne ?


Mais c'est la petite fille, Lilith qui l’obsède surtout : trop petite pour son âge mais néanmoins parfaite selon les critères aryens. Un intérêt réciproque, la jeune effrontée se sentant inexplicablement attirée par cet homme mystérieux et raffiné. L’homme met tout en œuvre pour gagner la confiance de la famille et s’installe finalement avec eux.

Dès 1945, l'Argentine est devenue une terre d'asile pour les nazis en fuite, avec la bénédiction du Général Peron à la tête du pays. En choisissant d'aborder cette période sombre et méconnue de l'histoire de l'Argentine, Lucia Puenzo nous offre une troublante histoire, construite autour d’une des figures les plus dignes de haine et de mépris de l’histoire contemporaine. L’auteur choisit d’installer son récit dans un trou biographique du criminel nazi : le vrai Mengele a bien disparu quelque temps, à cette époque, en Patagonie, avant de fuir  puis de mourir noyé au Brésil, en 1979.


Tout au long du roman, l’atmosphère est angoissante, pesante. Obsédé par la génétique et la pureté de la race, Mengele nous entraîne dans un inquiétant voyage, d’autant plus terrifiant que l’on pénètre peu à peu dans la psychologie et la folie du personnage. Le lecteur se retrouve spectateur de la relation malsaine, qu’on qualifierait d’émoi amoureux qui s’établit entre Lilith et le médecin. Un livre assurément dérangeant mais passionnant qui nous entraîne sur la route de la mémoire.

Manifeste pour le bonheur / Stefano Bartolini

Voir l'image en grand

Documentaire Société / économie

Manifeste pour le bonheur : comment passer d'une société de l'avoir à une société du bien-être, Stefano Bartolini, Les Liens qui libèrent, 2013

La force et l'originalité du livre tiennent en son programme : Comment passer d'une société de l'avoir à une société du bien-être.


Le diagnostic de l'auteur est sans concessions : notre société est malade du consumérisme qui vampirise jusqu'au plus intime de la psyché humaine ; notre société met les citoyens sous la dépendance d'un système économique fondé sur l'individualisme et la rareté et qui, au final, ne crée que de la frustration et développe les inégalités ; notre société alors même qu'elle est statistiquement dans l'abondance a pour symptômes, l'absence de bonheur, le délitement du lien social, une agitation fébrile source de stress, une crise de l'estime de soi. Comment sortir de cette impasse ?


Tel est le remarquable travail de l'auteur, Professeur d'économie à Bologne, qui décrit un ensemble de politiques susceptibles d'accomplir la mutation nécessaire. En quelque sorte le manuel d'une société enfin alternative et relationnelle. Ainsi développe-t-il les politiques urbaines (avec son idée originale de ville relationnelle), les politiques qui enrichissent le tissu social, de nouvelles politiques de l'éducation, de la santé ou de l'organisation du travail. 


Pas un livre utopique mais un livre programme qui a connu un grand succès en Italie et qui est en cours de traductions aux Etats-Unis et en Angleterre.

 

 Cf. critique en ligne sur le site d'Alternatives économiques

Tu mourras moins bête / Marion Montaigne

Voir l'image en grand

BD tout public

Tu mourras moins bête, Marion Montaigne :
Tome 1, La science, c'est pas du cinéma !, Ankama, 2011

Si vous avez toujours rêvé de manier le sabre laser ou de rétrécir vos gosses, réveillez-vous : le cinéma, c’est pipeau et compagnie !

Si vous aussi vous ne voulez pas mourir bête, découvrez le blog de vulgarisation scientifique en BD de Marion Montaigne : la célèbre Professeure Moustache y épluche les aberrations scientifiques qui peuplent vos films et séries préférées. La science, ce n’est peut-être pas du cinéma, mais avec la Prof Moustache, c’est terriblement drôle !

Car l’objectif, à la fin de chaque article, reste avant tout d’avoir un peu appris, mais aussi beaucoup ri !

 

 

  Voir l'image en grand

Tome 2, Quoi de neuf, docteur Moustache ?, Ankama, 2012

Après avoir brillamment démystifié la science au cinéma, le Professeur Moustache s’attaque à… votre corps ! Si vous croyez que l’apoptose est une maladie des pieds ou si pour vous le “stade anal” est un lieu de concert de 100 000 personnes, alors ce livre est fait pour vous !


Méchants virus et vilaines bactéries, psychologie et scientifiques un peu cinglés : pour passer son doctorat les doigts dans le nez ou simplement pour briller en société, Tu mourras moins bête, c’est excellent pour la santé ! Grâce à son programme “cinq rires et légumes par jour”, le Professeur Moustache vous promet un esprit sain dans un cornichon !
Prix du Public Cultura au Festival d’Angoulême 2013 !

Découvrez absolument le Blog de Marion Montaigne !

Cf. interview de Marion Montaigne sur lemonde.fr

Quattrocento / Stephen Greenblatt

Voir l'image en grand

Roman / Documentaire Histoire

Quattrocento, Stephen Greenblatt, Flammarion, 2013

En 1417, Poggio Bracciolini, jeune humaniste sans emploi depuis la déposition de l'antipape Jean XXIII, part sur les routes à la recherche de textes antiques.

En Allemagne, il découvre un manuscrit du De rerum natura de Lucrèce, poème dont la diffusion permet une redécouverte du matérialisme antique ; théorie fort dangereuse pour l'époque car en contradiction totale avec les dogmes de l'église catholique. 

Une plongée fascinante et érudite dans l'univers de la Renaissance et des humanistes, dont la redécouverte des textes et des idées de l'antiquité grecque et romaine a façonné notre modernitéUn livre lumineux et passionnant.

Prix Pulitzer 2012 aux USA.

Rue des voleurs, Mathias Énard

Voir l'image en grandRoman

Rue des voleurs, Mathias Énard, Actes Sud, 2012

A Tanger, un adolescent libre penseur, assoifé de liberté, connaît ses premiers émois avec sa cousine Meryem. Surpris par ses parents, pudibonds, obsédés par les questions d'honneur, de morale et de qu'en-dira-t'on, il se fait rouer de coups, ce qui le décide à fuir et à vivre dans la rue, puis à traverser la Méditerranée pour vivre à Barcelone dans la clandestinité.

Mathias Enard, toujours aussi inspiré, nous fait partager les errances de cette jeunesse arabe prise au piège d'une identité douloureuse, tiraillée entre les dogmes d'une société patriarcale obtuse et ses rêves de liberté, entre la tentation de l'Islam radical et l'envie de fuir vers une Europe toujours plus inaccessible.

Prix Liste Goncourt, le Choix de l'Orient 2012, prix du Roman-News 2013.

Rainbow warriors / Ayerdhal

 Roman policier Voir l'image en grand

Rainbow warriors, Ayerdhal, Au Diable vauvert, 2013

 Le général à la retraite Geoff Tyler se voit proposer par l'ancien secrétaire des Nations unies de reprendre du service pour renverser un dictateur africain.

L'armée privée dont il prendra le commandement est plutôt hors du commun. Financée par des célébrités, elle est composée de 10.000 lesbiennes, homosexuels, bisexuels et transsexuels, dont il doit assurer la formation militaire. Imaginez-vous au cinéma et tentez de mélanger autant que possible dans votre esprit les films Priscilla folle du désert (Stephan Elliott, 1994) et Les Douze salopards (Robert Aldrich, 1967).

Vous aurez alors une petite idée de ce qu’est ce roman totalement hors des sentiers battus. Les fans d’Ayerdhal trouveront ici un petit bijou.

La prophétie des papes / Glenn Cooper

Voir l'image en grand

Roman policier

La prophétie des papes, Glenn Cooper,  Le Cherche midi, 2013

1148, France. Malachie, archevêque d'Armagh et légat d'Irlande, meurt dans les bras du père spirituel des Templiers.

Il laisse un texte ésotérique, la Prophétie des papes, selon laquelle le 112e pape sera le dernier. 2013, Rome.

Alors que le 111e pape vient de mourir, Elisabeth Celestino, archéologue et nonne, se retrouve malgré elle au coeur d'une sombre conspiration.

Ce roman n’est pas sans rappeler le Da Vinci code de Dan Brown. Machination millénaire, groupuscule puissant qui jongle avec l’ésotérisme et une héroïne en proie à de nombreux cas de conscience.

Cool / Don Winslow

Voir l'image en grand

Roman policier

Cool : préquelle de Savages, Don Winslow, Seuil, 2012

En 2011, la médiathèque avait un coup de cœur pour Savages de Don Winslow.

Ce polar acéré et violent racontait la vie sea, sex and drug de trois jeunes californiens : Ben, Chon et Ophelia.

Le cerveau, les muscles et la beauté, de quoi former un trio qui finira par faire de l'ombre à un puissant cartel de drogue mexicain. Rappelons que tout cela avait très mal finit pour eux.

L'action de Cool se situe en partie en amont de cette histoire, dès les années soixante :  les hippies, l'amour libre et la drogue, toujours la drogue, le fil rouge des générations qui passent. D'ailleurs, Ben, Chon et Ophelia connaissent-ils bien leurs parents ? Savent-ils les liens qui les unissent depuis leur tumultueuse jeunesse ?

Tout se qui se passe dans Savages n'est pas un hasard : c'est le fruit des exactions, des amours, des lâchetés et des compromissions rencontrées dans Cool. Jubilatoire.

Mamie a la maladie d'Alzheimer / Hélène Juvigny

 Documentaire jeunesse Voir l'image en grand

Mamie a la maladie d'Alzheimer, de Hélène Juvigny, Brigitte Labbé, Milan, 2012

Julie aime beaucoup Mamie Solange, et passe énormément de temps avec elle. Mais depuis un moment, la fillette trouve le comportement de sa grand-mère vraiment étrange : elle s'énerve sans raison, oublie des choses évidentes... La fillette a du mal à comprendre ce qui arrive à cette dernière. Elle se sent démunie, en colère et ressent une grande culpabilité.

Destiné aux enfants confrontés à la maladie d'un proche, cet album pédagogique aborde de façon très fine, sans tomber dans le pathos, ce phénomène de société qu'est devenue la maladie d'Alzheimer.

Oubli immédiat, agressivité, conséquences sur les relations familiales, autant de thèmes abordés qui permettent à l'enfant confronté à cette situation de trouver des éléments de comparaison.

A la fin de chaque chapitre, des commentaires en rouge apportent des explications scientifiques simples, et peuvent être utilisés comme aide par les parents pour renforcer le propos et faciliter la compréhension des enfants.

Une écriture réaliste et délicate couplée à des illustrations expressives et modernes, font de cet album documentaire un ouvrage incontournable sur la question.

Public : 8-10 ans

Qui / Jacques Expert

Voir l'image en grand

Roman policier

Qui ?, Jaques Expert, Sonatine éditions, 2013

1994, dans un lotissement  tranquille de Carpentras vivent des familles de cadres moyens, parents trentenaires, des enfants d’une dizaine d’années, tous s’entendent bien, partagent l’apéro et le « barbuc » le dimanche. Les Doussaint ont une fille unique de dix ans, belle comme un cœur. Elle sera retrouvée violée et assassinée un jour de cette même année. Il ne fait aucun doute pour les enquêteurs que le coupable fait partie de l’entourage de la famille. Notamment les voisins, ces familles si tranquilles… L’un d’entre eux avouera et passera même quelques jours en prison, jusqu’à que son avocat réfute les preuves et le fasse libérer. Puis, plus rien, l’affaire ne sera jamais résolue.


2013, dix-neuf ans plus tard, le délai de prescription est presque écoulé. Ce soir à la télévision est diffusé un reportage retraçant le fiasco de cette ancienne affaire et quatre couples le regardent attentivement. Tous ont été mêlés de près au meurtre. Quatre hommes et quatre femmes qui ont maintenant la cinquantaine. Certains sont restés dans le quartier, d’autres sont partis mais aucun n’a oublié et tous on l’air d’avoir quelque chose à se reprocher. Surtout l’un d’entre eux, qui avoue au lecteur qu’il est l’assassin ! Mais ce qu’il ne sait pas c’est que sa femme le sait aussi et que ce soir elle le piégera coûte que coûte. Le tour de force de l’auteur et de ne révéler le coupable qu’à la dernière page et de nous distiller des indices tout au long du roman. Mais dès que l’on croit deviner quelque chose, Jaques Expert nous pousse dans une autre direction. Quatre hommes, quatre suspects, mais qui est l’assassin ?

Le livre sans nom / Anonyme

Voir l'image en grand

Science-fiction

Le livre sans nom, Anonyme, Sonatine éditions, 2010

Voici un livre atypique, décoiffant et qui laisse longtemps un souvenir de frayeur, mais quel plaisir de lecture ! Nous sommes dans une petite ville des Etats-Unis où le taux de criminalité laisse pantois tant il est élevé. Les autorités fédérales ont depuis longtemps « oublié » ce patelin qui dérange.

Un jour débarque malgré tout un inspecteur qui tentera de faire la lumière sur une série d’homicides particulièrement sanglants survenus des années plus tôt. Seule une jeune femme avait survécue à cette tuerie et depuis elle est dans le coma, cachée du monde bien à l’abri. Pourquoi tant de précaution ?

Pourquoi tant de mystère plane autour d’elle quand enfin elle se réveille ? C’est ici que le roman prend un tournant original.

Ce qui aurait pu n’être qu’un simple roman policier devient un roman fantastique et épique peuplé de créatures toutes plus étranges les unes que les autres. On entre alors aussi dans une aventure pleine de clins d’œil au cinéma. L’auteur est anonyme mais on le devine aisément cinéphile. Si vous aimez Quentin Tarantino et John Carpenter, alors vous aimerez Le livre sans nom, qui a trois suites : L’œil de la lune, Le cimetière du diable et Le livre de la mort.

Eva dort / Francesca Melandri

Voir l'image en grand

Roman

Eva dort, Francesca Melandri, Gallimard, 2012

 Le facteur sonne à une porte pour remettre un paquet à une certaine Eva Huber. Gerda, sa mère, ouvre. Quand elle reconnaît l'écriture, elle répond sans hésiter que sa fille n'en veut pas, et que de plus, elle est en train de dormir. Retour à l'envoyeur. 1397 km aller, 1397 km retour.

Vingt ans plus tard, Eva a quarante ans. Elle fait ce même voyage pour se rendre au chevet de Vito, disparu de sa vie trop tôt et depuis trop longtemps, et que la maladie menace d'emporter. Durant ce trajet du nord au sud de l'Italie, de sa région frontalière et germanophone au Sud profond, c'est toute son enfance et l'histoire de sa mère Gerda qui défilent dans sa tête.

Au-delà des portraits de ces 2 femmes et du récit d'une histoire familiale riche en tragédies, le lecteur est plongé dans l'histoire mouvementée et très mal connue du nord de l'Italie. En 1919, il a été décidé par les grandes puissances que l'Autriche cèderait cette région à son voisin du sud. Mais jusqu'à la fin du XXe siècle et à la mise en place de l'espace Schengen, la région germanophone du Tyrol du sud (ou Haut-Adige) a connu la politique d'italianisation forcenée menée par Mussolini, l'Option proposée par Hitler à la veille de la Seconde Guerre mondiale pour permettre l'installation en Autriche de ceux qui le souhaitaient, la multiplication d'actes terroristes, et enfin les efforts politiques de pacification de la région .

Dans le même temps, le tourisme hivernal se développe, les remontées mécaniques commencent à faire leur apparition, et peu à peu, cette région qui semblait pourtant si reculée et si isolée va s'ouvrir au monde et accepter de se moderniser.

Inoubliable fresque historique et familiale, Eva dort brosse le portrait de personnages bouleversants et, à travers l'histoire du Tyrol du Sud, celui de toute la nation italienne à l'unité encore fragile.

 

Le dehors et le dedans / Nicolas Bouvier

Voir l'image en grand

Poésie

Le dehors et le dedans, Nicolas Bouvier / Préface de Doris Jakubec, Points, 2007 (Collection Poésie)

Recueil d'une quarantaine de poèmes du célèbre écrivain voyageur, Nicolas Bouvier, auteur du récit de voyage L’usage du monde, géniale odyssée moderne retraçant son périple vers l’Orient, des Balkans jusqu’en Inde, en compagnie de son ami dessinateur Thierry Vernet…

Ces poèmes en vers libres, écrits entre 1953 et 1997, nous transportent tout autant mais de manière plus sensible et intuitive sur les chemins de son errance. L’on prend vraiment plaisir à mettre nos pas dans ses mots chargés d’ailleurs, à lire ce langage fluide, cette transparence et cette douceur de ton.

Des vers qui évoquent le "Dehors", lié au départ et à la vie nomade, et le "Dedans", période de retour centrée sur le temps de l'écriture. Deux mouvements opposés et complémentaires, l'extérieur et l'intérieur.

Si vous aviez besoin de vous réconcilier avec la poésie, voilà l'oeuvre idéale !

Voyage aux îles de la désolation / Emmanuel Lepage

Voir l'image en grand

Bande-dessinée

Voyage aux îles de la désolation d'Emmanuel Lepage, Futuropolis, 2011


Emmanuel Lepage relate son voyage dans les Terres australes et antarctiques françaises accompagné de son frère et d'une amie journaliste. Il décrit son voyage à bord du Marion Dufresne, le navire qui ravitaille cet archipel et la beauté de ces îles, et montre les sentiments de la communauté scientifique prisonnière plusieurs mois au bout du monde.


Un voyage facinant au bout du monde, le tout servi par un graphisme éblouissant !

Destinataires non communiqués / Grégoire Kocjan

Voir l'image en grand

Récit de voyage

Destinataires non communiqués de Grégoire Kocjan ; illustrations de Fabien Doulut / L’Atelier du poisson soluble, 2012.


Voilà un récit de voyage qui va vous faire voir du pays tout en soumettant vos zygomatiques à d’inévitables flexions, sourires, pouffements, et autres éructions !


Voyager en rigolant, il n’y a rien de mieux ! Sauf voyager en vrai, peut-être… Enfin bon, nous voilà sur la route d’un tour du monde haut en couleur en compagnie d’une petite famille bien sympathique. L’auteur du livre, celui qui raconte les péripéties, c’est Grégoire, accompagné de sa femme, Aurore, et de leur fils, Silas.


De l’Île de Pâques à Valparaiso en passant par Alice Springs et les îles Gili, voici la compilation intégrale de ses humeurs et commentaires rédigés lors de ce périple. « Alors, have a good trip... comme on dit dans les bonnes boucheries-charcuteries ! »

Les apparences / Gillian Flynn

Voir l'image en grand

Roman policier

Les apparences, écrit par Gillian Flynn, éditions Sonatine, 2012


Voici l’immense coup de cœur de cette année en matière de roman policier. D’une virtuosité incroyable, il bluffe le lecteur de bout en bout. Amy et Nick s’aiment. Ils forment un couple de trentenaires modernes, intellectuels et new-yorkais.


Au moment où la crise économique leur fait perdre à chacun leur travail, ils trouvent une solution de repli en s’installant dans la petite ville natale de Nick dans le Missouri.


Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage Amy disparait et Nick devient vite le suspect idéal, peut-être trop justement. Jusqu’où vont les apparences, les manipulations et la paranoïa dans un couple ?
C’est en lisant ce superbe roman que vous le découvrirez.

Les partenaires / John Grisham

Voir l'image en grand

Roman policier

Les partenaires, John Grisham, Laffont, 2012

David Zinc , un avocat de chez Rogan Rothberg se saoule et se retrouve embauché par un cabinet de seconde zone, Finley & Figg, qui cherche à intenter une action en justice contre le géant pharmaceutique Varrick. Il doit trouver des victimes de l'anticholestérolémiant Krayoxx et les convaincre d'intenter un procés en masse. Mais tout dérape et David se retrouve seul pour naviguer en eaux troubles à bord d'un bateau qui prend l'eau de tous les côtés.


John Grisham continue sur sa lancée des polars juridiques tels que La Firme, un de ses plus grands succés, seulement il intègre ici une touche d'humour qui rend ses personnages d'avocats véreux attachants.


Une nouvelle plongée dans les arcanes de la législation américaine mais vue cette fois par l'autre bout de la lorgnette, celui des pauvres, des malades et des avocats de dernière catégorie.

 

Syrie l'art en armes / Jacques Mandelbaum

Voir l'image en grand

Documentaire

Syrie l'art en armes, Jacques Mandelbaum et Delphine Leccas, éditions De La Martinière, 2013

Depuis 2011, la Syrie est sous le coup de la répression du régime de Bachar El Assad. Longtemps bâillonnés, les opposants au pouvoir baasiste commencent à se faire entendre.


Parmi eux, des artistes, pour qui la Toile va se transformer en plate-forme de résistance artistique. Porte-paroles de la contestation, ils témoignent, souvent avec humour, de la violence implacable qui détruit le pays : graffitis, dessins exécutés dans l'urgence, photographies, vidéos... autant de formes d'expressions pour raconter le quotidien chaotique des syriens.


Un livre beau et fort, qui dépeint un pays plongé dans la guerre et la barbarie, mais explore également d’autres horizons. Les artistes nous confrontent à un art d'engagement, sombre, violent, mais aussi optimiste et même parfois drôle, pour que la Syrie survive, pour que nous n'oubliions pas.

A travers temps / Robert Charles Wilson

Voir l'image en grand

Science-fiction

A travers temps, écrit par Robert Charles Wilson, éditions Denoël, 2010


1989. Quitté par sa compagne Barbara, une activiste politique doublée d’une écologiste, Tom Winter plaque tout et achète une banale maison en cèdre à l’écart de tout dans la petite ville de Belltower.


L’ambiance y devient rapidement franchement étrange. Cette maison semble littéralement autonettoyante, abandonnée depuis des années, elle parait neuve, avec juste une décoration un peu désuète. Tom n’a pas le temps de mettre sa vaisselle dans l’évier et de tourner le dos quelques minutes qu’il la retrouve propre et intacte. Perplexe et un peu inquiet, Tom se fait peu ou prou à cette situation jusqu’au soir où sa télévision l’interpelle et lui demande de l’aide.

Que cache cette maison ? Qu’est devenu son ancien propriétaire ? Tom n’a plus rien à perdre et c’est sans remord ni regret qu’il percera tous ses secrets.


Fable écologiste et humaniste, ce roman évoque les voyages dans le temps et une réflexion sur les progrès technologiques et comment l’homme s’en emparent au fil des siècles, voire des millénaires.

Cuisine sans papier / Sandrine Trigeassou et Raphaële Bruyère

Voir l'image en grand

 Documentaire

Cuisine sans papier : 15 recettes réalisées de tête et sans visage dans une cuisine française / écrit par Sandrine Trigeassou et Raphaële Bruyère / préfacé par Leïla Sebbar, Grenoble : If if between, 2012


Au-delà des clichés, voilà un livre qui réveille les consciences. A mi-chemin entre l’engagement et les recettes de cuisine, il dévoile un autre aspect de l’immigration.


Les auteures, qui font partie du Réseau Education Sans Frontières, ont rencontré des femmes issues de l’immigration qui ont toutes accepté de faire une recette de leur pays.


Souvent exilées de force et /ou dans l’urgence, elles n’ont rien d’autre que leur mémoire pour la réaliser. Inutile de chercher un visage, aucune photo n’en montre. Mais elles reflètent pourtant de l’émotion à travers des mains, des dos ou des pieds. Un livre utile et fort.

Papy la montagne et moi / Jean-Pierre Copin

Voir l'image en grand

Documentaire

Papy, la montagne et moi : Dialogues  / écrit par Jean-Pierre Copin, Glénat, 2004


Un grand-père prend son petit-fils par la main, l'emmène sur les sentiers des Alpes et lui raconte des histoires pour le faire avancer. Une découverte originale de l'histoire des Alpes françaises.

Les (vraies !) histoires de l'art / Sylvain Coissard

Voir l'image en grand

Documentaire jeunesse 

Les (vraies !) histoires de l'art, Sylvain Coissard et Alexis Lemoine, Palette, 2012


Voici un petit livre qui ne laisse pas indifférent. Les plus grands chefs-d'oeuvres de la peinture sont revisités avec un humour décapant, on oserait presque dire de l'effronterie, mais c'est avec un tel talent qu'on pardonne tout.
Imaginez un peu : La Résurrection de Lazare de Rembrandt, peint vers 1630. Intouchable ! Sacré ! Ajoutez-y pourtant un détail bien anachronique comme ici un taxi et vous verrez un résultat plus que décoiffant.


Chaque oeuvre est retravaillée à chaque fois de la même façon : une première image qui serait le "début" de l'histoire du tableau, puis une seconde image qui représente la "péripétie" et à la fin le tableau original. C'est donc ainsi que les auteurs présentent ces (vraies!) histoires de l'art. Amusez-vous bien !

 

Plume /Isabelle Simler

Voir l'image en grand

Album jeunesse

Plume, Isabelle Simler, Editions courtes et longues, 2012

 


L’auteur illustratrice  Isabelle Simler nous invite à découvrir différents oiseaux ainsi que leur magnifique plumage; du plus petit au plus majestueux des oiseaux en passant par les volatiles équilibristes, l’illustratrice nous fait entrer dans un monde léger et aérien!


Mais les oiseaux sont-ils les seuls à se dévoiler dans le livre? Vous voyez quelqu’un vous?!!


Isabelle Simler combine des dessins très approfondis des plumes d’inspiration naturaliste, et dresse des portraits d’oiseaux très graphiques et plein d’humour.


Un très bel imagier à découvrir dès 3 ans!

Le masque / Stéphane Servant

Voir l'image en grand

Album jeunesse

Le masque, Stéphane Servant, illustration Ilya Green, Didier jeunesse, 2011


En sortant de l’école, Petit Frère a trouvé un masque blanc qui lui permet de se métamorphoser à loisir. Il devient alors ouistiti pour amuser les filles, ours effrayant pour épater ses copains…Il provoque tant ses amis, qu’ils le rejettent. Furieux, il prend l’apparence d’un loup effrayant…
Très beau dialogue du texte et de l’image. De la question de l’apparence et de l’identité traitée de façon subtile.


Album à partir de 4 ans

Lettres d'informations

Musique en ligne

Découvrez nos playlists musicales, nouveautés et coups de coeur en ligne sur notre compte SoundCloud ou à la médiathèque sur une borne tactile à votre disposition dans l'espace musique.

 

Partager sur : Facebook Twitter

Médiathèque-eybens.fr

Médiathèque municipale
Espace culturel Odyssée :

89 avenue Jean Jaurès, 38320 Eybens
Tél. 04 76 62 67 45  -  Contact

Horaires d’ouverture de la médiathèque :
cliquez ici