La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

Coups de coeur hiver 2008

  • Une relation dangereuse de Douglas Kennedy, Belfond-2003


Sally ,américaine, et Tony ,anglais, tous deux journalistes se rencontrent au Moyen Orient. Coup de foudre, mariage,Tony accepte un poste à Londres où Sally, enceinte, pense pouvoir reprendre son métier plus tard. Pendant sa grossesse difficile, elle vit en vase clos et sa vie conjugale se révèle décevante car Tony est loin d’être le compagnon attendu ; Mais a-t-elle eu le temps de le connaître vraiment ?
Cette première partie du récit est un peu lente à s’installer, puis tout s’accélère. Après un accouchement dangereux, le bébé est aux soins intensifs et Sally sombre dans la dépression sans aucun appui de son mari bien au contraire.
D’engrenage en engrenage sa vie devient un enfer jusqu’au pire auquel elle était loin de s’attendre …pas plus que le lecteur qui ne lâchera plus le livre.
Les héros habituels de Douglas Kennedy tel Sisyphe, remontent toujours la pente. Qu’en sera-t-il de Sally ?

  • C'est très bien comme ça de Annie Proulx, Grasset-2008

Nouvelles

Ce troisième volet des "Wyoming Stories" (après "Les pieds dans la boue" et "Nouvelles histoires du Wyoming " ) se compose de neuf nouvelles dont sept parlent des gens de la campagne qui ont du mal à s’adapter au nouveau contexte économique et social, et continuent à entretenir le mythe du cow-boy courageux et opiniâtre. La seule chose qui ne change pas dans ces contrées sauvages et majestueuses de l’Ouest américain, c’est la nature hostile qui fait toujours des victimes.
Tous les personnages ont un point commun : à un moment ou à un autre ils ont raté un rendez-vous avec leur vie, fait le mauvais choix, mais ils sont résignés…c’est très bien comme ça !
Bien qu’ayant seulement le format d’un chapitre de roman, ces nouvelles ont pourtant la densité et l’ampleur des romans qu’Annie Proulx a écrits par ailleurs et qui lui ont valu de prestigieuses récompenses dès le premier écrit ("Cartes postales" Prix Pen-Faulkner en 1993).
Petit bémol : Deux nouvelles qui mettent en scène le Diable et son secrétaire laissent perplexe. Que viennent elles faire là, Annie Proulx a-t-elle voulu mettre une note d’humour (raté) au milieu de ce recueil plutôt sombre ?

  • Où on va papa ? de Jean-Louis Fournier, Stock-2008

Prix Femina 2008

« Un père d’enfant handicapé doit avoir une tête d’enterrement. Il doit porter sa croix avec un masque de douleur (...). Il n’a plus le droit de rire, ce serait du plus parfait mauvais goût ».
Jean-Louis Fournier a eu deux enfants profondément handicapés, il lui en reste un qui n’est plus un enfant mais ne sera jamais un adulte. C’est pour « ces deux petits oiseaux ébouriffés » qui lui font « penser à E.T. » que le livre est écrit.
Avec dignité il ose rire de ce qui ressemble « à une terrible erreur judiciaire » et à travers cet humour que l’on pourrait qualifier de féroce il passe autant de tendresse que dans des mots d’amour.
Jean-Louis Fournier est l’auteur d’une vingtaine de livres où l’humour est l’élément dominant et l’on comprend pourquoi être drôle a été pour lui la seule façon de garder la tête hors de l’eau.
Si, comme l'a dit Georges Duhamel (1884-1966) "l'humour est la politesse du désespoir", Jean-Louis Fournier est d'une politesse extrême face à un désespoir immense.

  • Ils rêvaient des dimanches de Christian Signol, Albin Michel-2008

 

  • Syngué sabour : pierre de patience de Atiq Rahimi, Pol-2008

voir résumé à la rubrique automne 2008

  • Trois chevaux de Erri de Luca, Gallimard-2001

voir résumé à la rubrique automne 2008




  • Les inséparables de Marie Nimier, Gallimard-2008


  • La meilleure part des hommes de Tristan Garcia, Gallimard-2008

 

 

 

 

  • La marque de Windfield de Ken Follett (Angleterre), Livre de poche-1996


Cette fresque sans concession de la société victorienne dans le milieu des banquiers londoniens a pour point de départ un évènement tragique survenu au collège de Windfield où cinq pensionnaires bravant l’interdit vont se baigner dans une carrière. Un " jeu de mains" tourne mal, l’un d’eux est retrouvé noyé. L’enquête conduit à un accident et met l’accent sur le geste héroïque d’Edward qui a tenté de le sauver d’après ce que déclare Micky son inséparable et intéressé ami. Les deux autres témoins ne sont pas interrogés.
Nous suivons les quatre protagonistes de ce drame tout au long de leur vie : leur lutte pour le pouvoir et l’argent qui pour les plus ambitieux passera par des actes répréhensibles tandis que d’autres plus sérieux mais moins chanceux ne trouveront pas d’emblée leur récompense ; sans oublier les mariages de convenance, les antagonismes familiaux et les divertissements extra conjugaux…..
Ken Follett tient son lecteur en haleine d’un rebondissement à un autre avec toujours en filigrane l’évènement du début.

  • Le Montespan de Jean Teulé, Julliard-2008

 

  • Magnus de Sylvie Germain, Albin Michel-2005

  • Zoli de Colum McCann, Belfond-2007

 

  • La chanson de Molly Malone de Yves Viollier, Laffont-2006


Olivier Gallagher est né au cœur du marais breton de parents irlandais ,Pat et Bridget Gallagher, qui ,en 1930, ont du fuir leur pays catholique ultra conservateur parce qu’ils avaient" fauté " hors mariage.
Ollie est maintenant un vieil homme. Tous les jours à marée basse lorsque le passage du Gois est dégagé, il vient s’asseoir sur les rochers et reste en contemplation devant les étendues de sable miroitantes.
Ce spectacle dont il ne se lasse pas fait resurgir le passé de ses parents et le sien, également remplis de drames.

  • Ritournelle de la faim de Jean Maris Gustave Le Clézio (Prix Nobel 2008), Gallimard-2008

  • Le jour où Nina Simone a cessé de chanter de Darina Al Joundi, Actes Sud-2007


Récit autobiographique.
Elevée par un père épris de liberté et adepte du slogan « il est interdit d’interdire » ( la mère semble curieusement absente dans son éducation ), Noun ,dès l’âge de 14 ans, met ces préceptes en pratique avec ses encouragements et sa complicité.
La guerre qui règne alors au Liban est un terreau pour tous les excès : alcool, drogue, et sexe qui engendrent inévitablement leurs corollaires : violences, viols, avortements. Le récit qui en est fait – dont son père est le premier auditeur –ne nous épargne aucun détail, même les plus crus, avec une certaine complaisance. Le lecteur est en droit de se poser cette question : la liberté à ce point n’est elle pas une forme d’aliénation ?
A la mort du père par laquelle le récit débute, Noun se révolte lorsque les funérailles se déroulent religieusement en contradiction avec ce qu’il avait toujours proclamé. Sa révolte, violemment excessive, lui vaudra une réaction tout aussi violente des mâles de sa famille…

  • Terres et cendres de Atik Rahimi (Afghan exilé en France depuis 1985), P.O.L.-2000


En Afghanistan pendant la guerre contre les Russes, émouvant récit très dépouillé des pérégrinations d’un vieil homme sur le chemin de la mine où travaille son fils à qui il doit apprendre une terrible nouvelle. Il est accompagné de son petit-fils devenu sourd pendant un bombardement de leur village où toute la famille a péri.
Ses réflexions sur la vie, la mort, le sens à donner à l’une et à l’autre accompagnent son cheminement. Doit-il tout raconter à son fils? N’est-il pas préférable de le laisser dans l’ignorance jusqu’à son retour au village?
Pourquoi une telle souffrance leur est-elle infligée? Eternelle question toujours sans réponse.
Atik Rahimi a obtenu le prix Goncourt 2008 pour " Singue sabour" ( voir résumé dans les coups de coeur de l'automne 2008 ).
Il sera présent lors de la manifestation du Printemps du Livre de Grenoble

  • La cafetière de Raymond Jean, Actes Sud-1985


Sous ce titre ne se cache pas un objet mais l’épouse du cafetier.

  • Les années de pierre de Jean-Pierre Leclerc

, Presses de la cité-2001

Au début du XX ème siècle, la vie difficile d’un jeune auvergnat qui dès l’âge de sept ans travaille dans une ferme.

  • Louise de Didier Decoin, Seuil-1998

 

Le portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde (Irlande 1854-1900), Gallimard-1991]l

  • La voleuse de livres (2 tomes) de Markus Zusak, A vue d'oeil-2008

 

  • Danse avec les loups de Mikael Blake, Rocher-1991

 

 

 

 

  • Quartier lointain (manga) de Jiro Taniguchi, Casterman-2002


Prix du Meilleur scénario au Festival de la BD d’Angoulême 2003

  • Candelaria ne viendra pas de Mercedes Deambrosis, Ed. du Chemin de fer-2008

Invitée du Printemps du livre

Le jour de ses 48 ans (de quoi vous mettre le moral à zéro!) cette femme au foyer " esclave " emperlousée d’un mari revêche et de ses cinq enfants mal élevés, apprend que son employé de maison ne viendra pas travailler (quel drame affreux !). Réfléchissant alors (il était temps!) elle réalise que son existence n’a pas plus d’importance pour sa famille qu’un de ses (beaux) meubles et décide de quitter le foyer conjugal (en emportant ses bijoux tout de même!) pour vivre enfin sa vie….
Parierons-nous que cet accès de révolte sera aussi éphémère que soudain?

  • Confessions d'une religieuse de Soeur Emmanuelle, Flammarion-2008

Musique en ligne

Découvrez nos playlists musicales, nouveautés et coups de coeur en ligne sur notre compte SoundCloud ou à la médiathèque sur une borne tactile à votre disposition dans l'espace musique.

 

Partager sur : Facebook Twitter

Médiathèque-eybens.fr

Médiathèque municipale
Espace culturel Odyssée :

89 avenue Jean Jaurès, 38320 Eybens
Tél. 04 76 62 67 45  -  Contact

Horaires d’ouverture de la médiathèque :
cliquez ici