La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

Judith Perrignon invitée le 16 avril dans le cadre du Printemps du livre 2011

L'auteure était présente à la médiathèque pour une rencontre-dédicace le samedi 16 avril 2011 à 10h30. Vous pouvez découvrir ses livres à la médiathèque !

Voir le site du Printemps du livre de Grenoble 2011

 

Judith Perrignon par © Fran­cesca Mantovani

Judith Per­ri­gnon est jour­na­liste. Elle a publié un récit consa­cré à Théo et Vincent Van Gogh, C’était mon frère (L’Iconoclaste, 2006), ainsi que plu­sieurs livres écrits à deux, dont L’Intranquille (L’Iconoclaste, 2009) avec Gérard Garouste. Son pre­mier roman, Les Cha­grins est paru chez Stock en 2010.

Voir sa présentation sur le site du Printemps du livre.

 

A votre disposition à la médiathèque (pensez à réserver !)

* Les chagrins, Stock, 2010

Le roman s'ouvre sur la destruction d’une prison, au cœur de Paris. Une prison de femmes, celle de la petite Roquette, détruite en 1973 et remplacée par un square. Il raconte ensuite la naissance, six ans plus tôt, d’une petite fille, Angèle. Elle a été mise au monde par une détenue, Helena, enfermée pour braquage. Un vol à main armée commis avec un homme qu’elle n’a jamais dénoncé, réglant seule l'addition par de lourdes années de prison.
Les chagrins retrace l’histoire d’une lignée féminine, d'Angèle à sa grand-mère, Mila. Mais c’est surtout le portrait, en creux et en miroir d’Helena, femme dévastée par un amour enfui. Le récit court à la recherche de la pièce manquante, l'amant en cavale, le braqueur lâche. En un mot : le père.
Dans ce roman polyphonique, cinq histoires et cinq vies se répondent, enfermées chacune dans leur logique. L'absolue beauté des Chagrins, c'est de nous faire vivre pleinement ces cinq vies antagonistes, de nous transporter dans l'au delà-du jugement, la pure empathie et le ravissement de la lecture.

 

 

 

* C'était mon frère..., L'iconoclaste, 2006

Juillet 1890 : mort de Vincent Van Gogh. Janvier 1891 : mort de son frère Théo, à 34 ans. Théo n'a pas survécu plus de six mois. Une fin d'été, un automne, un début d'hiver... Au jeune frère, Judith Perrignon, journaliste à Libération, a emprunté sa voix et ses souvenirs pour écrire une histoire en forme de compte à rebours, un court moment où le nom de Vincent Van Gogh évoque un frère, un fils, un ami, un peintre parmi d'autres, un gars un peu spécial, mais pas encore un mythe.


* La nuit du Fouquet's, Fayard, 2007 (avec Ariane Chemin)


* L'Intranquille, L'iconoclaste, 2009 (avec Gérard Garouste)


* Revue XXI (n°1, 12)

...

 

Interview de Judith Perrignon, co-auteur de "La nuit du Fouquet's" - Fayard, 2007.

Médiathèque-eybens.fr

Médiathèque municipale
Espace culturel Odyssée :

89 avenue Jean Jaurès, 38320 Eybens
Tél. 04 76 62 67 45  -  Contact

Horaires d’ouverture de la médiathèque :
cliquez ici